Informations Février 2022

L’Assemblée Générale qui a eu lieu le 29 septembre 2021 à la salle paroissiale de l’église du Sacré Cœur à Antibes a permis de renouveler le Conseil d’Administration (voir la page association sur le site acvjb.com)

Malgré les difficultés dues à la crise sanitaire nous avons continué à agir pour améliorer le cadre de vie des habitants de Juan les Pins et de la Badine

  • L’accès piéton direct à la gare de Juan à partir du parking Courbet que nous demandions depuis longtemps a été réalisé grâce à notre action auprès de la Région, du Département et de la ville d’Antibes-Juan les Pins.
  • Nous avons demandé la création d’un espace multimodal dans le parking Courbet (bus, recharges électriques pour les voitures, parkings vélos).
  • Nous œuvrerons aussi pour que la place devant la gare SNCF de Juan côté mer, soit réhabilitée pour une cohérence d’ensemble.
  • Nous avons obtenu le classement de l’alignement des oliviers centenaires de l’Avenue des Oliviers
  • Nous suivons les projets en cours de Juan les Pins et de la Badine : la circulation dans le quartier Fournel et au Cap d’Antibes, l’extension des pistes cyclables, le renouvellement des concessions des plages privées, les projets d’aménagements de la ville…etc.

Conseils de Quartier

  • La Mairie a lancé une plateforme numérique pour informer sur les projets en cours car la dernière réunion publique a eu lieu le 26 octobre 2021. Vous avez un lien sur le site internet de l’association « acvjb.com » pour voir la présentation faite par Monsieur Jean LEONETTI.
  • Il est possible de consulter les réalisations prévues par la mairie pour l’année 2022 dans la cadre du Conseil de quartier. https://participez.antibes-juanlespins.com/
  • Faites-nous part de vos demandes pour l’amélioration du cadre de vie des habitants de Juan les Pins et de la Badine, nous les étudierons et les transmettrons aux services concernés.

Henri TRAPE

Président de l’ACVJB

Un nouveau départ pour notre association

La fusion de l’AOFB et de l’AJCV est devenue réalité après nos deux assemblées générales d’avril et juin 2018. La nouvelle association ACVJB va bien au-delà de leur simple fusion. Elle part, tout d’abord, du constat que nous résidons, du secteur Fournel Badine jusqu’au cœur de ville de JUAN LES PINS, dans un même cadre de vie incluant notre célèbre station balnéaire.

L’ACVJB résulte de l’inquiétant constat de la dégradation de cette cité balnéaire, mais aussi d’un espoir, d’une ambition, pour ce site qui reste un fleuron du tourisme français.

Juan les pins c’est, en effet, un des bords de mer les plus beaux de la côte d’azur : un climat exceptionnel, le plus long linéaire de plages de sable, des paysages de carte postale, avec en toile de fond, le cap d’Antibes, les iles de Lérins, la baie de Cannes, l’Esterel et la colline de Vallauris.

Nous sommes donc d’autant plus motivés à sauver ce site remarquable et à en finir avec les immeubles de qualité médiocre, les hôtels à l’abandon, les rues étroites étouffées par les véhicules en stationnement, le sous-équipement en parkings et en installations culturelles.

Tout en conservant les jolies villas présentes dans notre quartier, nous souhaitons des petits immeubles de qualité, ainsi que des plans de circulation fluide et d’investissement en parkings étagés.

Juan les pins n’est pas un quartier comme un autre. Notre commune n’ira pas de l’avant si elle avance d’un seul pied ; elle doit avoir une ambition pour ses deux cœurs de ville, comme en atteste sa dénomination : ANTIBES JUAN LES PINS.

 

Tout en affirmant notre présence avec d’autres associations comme ELAN aux réunions de notre Conseil de Quartier et au sein du Conseil de Développement C2D, nous avons préparé un document qui a pour ambition de contribuer au Livre Blanc Antibes 2040 comme le maire nous invite à le faire  au débat-forum du 24 novembre 2018 au Palais des Congrès pour un appel à idées et à propositions  et donc une contribution au Livre-Blanc Antibes 2040 : « Dans quelle ville souhaitons-nous vivre dans 10 ou 15 ans ? C’est au travers d’un débat citoyen que cette réponse doit être apportée et je vous demande donc de bien vouloir y participer dans un esprit de défense de l’intérêt général ».